Mobilité internationale

Pour les jeunes qui souhaitent travailler ou se former à l’étranger, différents types de séjours sont possibles :

  • Les séjours de courte durée (6 à 21 jours) regroupent des jeunes de différents pays sur un thème commun (art, culture, environnement, avenir de l’Europe…)
  • Le Service Volontaire Européen court (de 15 jours à 2 mois) et long (de 2 à 12 mois) permet d’acquérir une expérience professionnelle en Europe dans tous types de secteurs et de développer des compétences linguistiques et professionnelles. Le SVE se déroule dans une organisation étrangère à but non lucratif, au service d’un projet d’intérêt général (animation, culture et patrimoine, sport, santé…)
  • Les stages professionnels à l’étranger (programme LEONARDO) concernent les jeunes de 18 à 25 ans souhaitant acquérir une expérience professionnelle en Europe dans différents secteurs comme l’hôtellerie, le tourisme, l’artisanat, etc…

Transport

La Mission Locale mobilise des dispositifs d’aide à la mobilité au cours du parcours professionnel du jeune et en fonction de ses besoins. Adaptés à l’âge, à l’autonomie, à la situation personnelle et géographique, les services peuvent concerner :

  • La préparation des différents permis de conduire, la location ou l’acquisition d’un moyen de transport, l’utilisation des transports en commun, les réductions tarifaires et aides financières diverses pour les 16-25 ans.
  • Le Prêt de scooter : vous êtes en stage, en formation, ou vous avez un emploi, vous pouvez bénéficier d’un prêt de mobylette ou de scooter pour vous rendre à votre lieu d’activité.
  • Les Aides à la Mobilité : pour les frais de déplacement occasionnés par une démarche de formation ou d’insertion professionnelle, la Mission Locale peut vous proposer des aides financières (sous conditions).
  • Le Permis à un euro par jour : le dispositif a été mis en place par l’État, en partenariat avec les banques et les écoles de conduite pour aider les jeunes de 16 à 25 ans révolus à financer leurs préparations au permis de conduire. Il permet aux jeunes de bénéficier d’une facilité de paiement. Le coût total de la formation au permis ne change pas mais la banque avance l’argent et l’État paie les intérêts.
  • La fourniture de tickets de bus ou train
  • La conduite supervisée
  • Les ateliers « mouv’in»

Des liens utiles pour m’aider


Si vous aimez, partagez !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedInDigg thisPrint this page